Testament

  • Dans notre société nous sommes révulsés à l'idée de manger nos semblables - les humain-es. Voici le testament d'une humaine, justement, qui offrirait bien volontier sa chair une fois sa belle vie écoulée, une fois la mort venue.


    ___________________


    Vous savez, un jour je vais mourir, je ne sais pas quand, je ne sais pas de quoi mais peu importe.

    Laissez-moi vous offrir quelque chose de précieux, d'inégalable. Un long entretient, ma viande.

     

    Je suis heureuse dans ma vie même si cela peut être dur à croire vu le titre de cet article. Je ris souvent, je suis heureuse. J'aime bien rire. 

     

    Je mange végétarien (sans viande, sans poisson) et la plupart du temps des fruits, légumes, féculents, légumineuses... Je n'ai pas été nourris au soja GM (génétiquement modifiés) venant du Brésil, ni aux farines animales. Je n’ai pas été médicalisé ni dopé aux hormones. Je n'ai pas vécu à l'étroit : j'ai couru au delà des prés, moi!  

    Je n'ai pas de problèmes de santé, pas de carences. En fait, je suis en super santé ! A priori, je ne devrais pas mourir demain, mais qui sait ce qu'il peut m'arriver ? Je sais qu'il est interdit aux humains de manger d'autres humains.  Mais la loi n’est pas toujours juste et c’est pourquoi je vous offre mon sang pour faire des boudins, mes cuisses pour faire du jambon, mes bras pour un barbecue! Gratuit! Éthique! Je m'offre à vous et je suis consentante. Sautez sur l'occasion ! Il n'y en aura pas pour tout le monde ! En plus, je garantis ma viande avec très peu de cholestérol et peu de triglycérides ! 

     

    Sérieusement, le goût d'un steak de mes fesses avec peu de cholestérol, que demandez de mieux ?  Je veux rendre les gens heureux moi et laisser les animaux en vie. C’est tout. Ça part d’un bon sentiment, ne riez pas.

     

    Je n’ai pas envie d'être enfermé dans une petite boite et de me décomposer ! Et vraiment, je n'aime pas être à l'étroit. Puis, si c’est pour être grillé autant être consommé. C’est du gâchis de calories autrement !

     

    Comme je suis humaine, je ne devrais pas expérimenter les engins de l'abattoir. Ouf, quelle chance j'ai d'être humaine ! Quelle chance. Je devrais donc avoir une mort plutôt paisible loin des abattoirs ! Je vous garantis que j'ai une belle vie. Moi, au moins.

    Si vous aimez vraiment la viande, vous ne pouvez me refuser ! Puis au fond, j'en suis sûr : vous rêvez depuis toujours de goûter de la chair humaine... Non ?

    Mais quel goût ça a ? Profitez de ma mort pour le savoir ! Une occasion rare ! Puis au passage vous pourrez prendre un de mes poumons ou bien mon foie si les vôtres sont en trop mauvais état...

Commentaires

0 commentaire