Les vaches laitières

  • Aujourd'hui en salle de traite, une vache m'a donné un coup dans le ventre. Je n'ai rien dit, on l'a séparée de son petit la veille et si on m'avait arraché mon gamin 10 min après mon accouchement,  je pense que je serais tentée de donner moi aussi des coups de pieds au connard qui prend le lait que je produis pour mon gamin. Je rassemble les vaches dans la stabule, je les pousse avec la barrière, certaines ont très peur de moi et à chacun de mes mouvements elles s’affolent. Je pars nettoyer les quais, j'entends les petits veaux qui appellent leurs mères... (extrait de mon journal de bord personnel)

     



    L'industrie laitière a réussi à transformer une vache normale, en une "usine à lait", produisant jusqu'à 10.000 litres de lait par an ! Un rythme affolant et totalement contre-nature pour ces pauvres créatures. Les vaches n'étant absolument pas faites pour produire ces quantités aberrantes de lait, elles développent des infections à répétition du pis, qu'on appelle mammites.



    Je vais vous dire une chose qui m'a dégoûtée. Pendant ma formation nous avons appris à interpréter les résultats de calcul de cellules somatiques. On m'avait expliqué que plus le stade d'avancée de l'infection du pis (mammite) est grande,  plus le taux est élevé. Les cellules somatiques, définies par l’industrie laitière comme des globules blanc,  sont en fait du pus.
     

Commentaires

0 commentaire